08/03/2014

étape finale: le stop libre :)

Pour être honnête, c'est depuis notre belle Crouzette d'Ariègistan que je tape ces nouveaux mots... Quel sentiment étrange! Voilà plus de 2 mois que je suis de retour en terre connue... Si loin de la réalité de la route, si loin de toutes ces rencontres, de tout ces kilomètres, du sac à dos et des pompes usées... Et pourtant si proche de tout ces souvenirs... Mes 2 derniers mois de voyage, en novembre et en décembre 2013 ont été parcourus seul, sans Solenn, rentrée précocement pour sa reprise de taf! Mais ils ont été très riches en rencontres et très fort en émotion...

Le moyen Orient est une terre d'accueil! J'ai vécu cette dernière période du voyage en mode "RETOUR". Quand on me posais la question: "où vas-tu?", depuis le fin fond du kurdistan ou de l'Iran, je répondais, "Je rentre chez moi!"... Alors, c'est le stop qui a été mon moyen de transport pendant cette période d'itinérance libertaire...
J'étais errant, et mon sentiment de liberté était immense, ce qui me paraît aujourd'hui étrange puisque c'était aussi une période de fin de voyage. Mais je traçais la route presque quotidiennement, sans plan, sans savoir où j'allais dormir et manger, sans me préoccuper du lendemain. Je ne pensais qu'à apprécier les instants qui s'enchaînaient, avec en trame de fond le retour vers l'OUEST! Alors, le pouce tendu à l'ouest, j'ai apprécié ma traversée turque en profitant d'abord de l'accueil chaleureux des kurdes, puis en appréciant les derniers rayons de soleil méditerranéens, avec baignade en décembre dans une eau plutôt très bonne...
J'ai eu la chance de passer par Hasankief, un village antique qui rappelle assez les cappadoces, mais qui est amené à disparaître sous les eaux... Projet de barrage hydraulique oblige, le gouvernement Turc met en œuvre les grands moyens pour réaliser ce projet pharaonique (et pourtant pas réellement utile!), avec l'aide de grandes banques internationales. Toute une vallée doit être relogée pour accueillir ce nouveau réservoir d'eau géant et totalement artificiel! Mais en attendant, Hasankief est beau et ses alentours sont encore assez purs, au cœur du kurdistan turc.
Ensuite, j'ai traversé la ville au drôle de nom de Batman, puis Dyiarbakir, Mersin, Gaziantep, Saliurfa, Toutes de belles bourgades ou j'ai été accueilli par d'adorables couchsurfers, qui m'offraient systématiquement le lit et le couvert. Attention! à noter l'énorme clivage homme/femme dans tout ces pays du moyen Orient. C'est un autre monde! Les hommes avec les hommes; les femmes, à la maison, avec les autres femmes et les enfants! Solenn aurait son mot à dire à ce sujet...
J'ai aussi eu l'occasion de participer à des cours d'anglais dans un collège de banlieues de la ville de Batman. Et bien je peux vous dire que c'est plutôt "funky" l'ambiance dans les cours!!! En fin de journée, j'avais des acouphènes dans les oreilles, digne de la sortie d'un concert de ACDC!!!
Entre chaque étape, j'avalais les kilomètres à bord de gros trucks de routiers sympas qui voulaient bien me prendre en stop. Petit à petit, je suis arrivé sur la côte, et j'ai poursuivi le stop avec la mer sous mes yeux, le long d'une petite route plutôt tranquille... J'ai passé de longues heures de liberté à marcher le long de la côte, en attendant le prochain véhicule! J'ai aussi doublé un groupe de 5 jeunes autostoppeurs européens en sac à dos!!! Dur dur le stop à 5! J'étais plutôt heureux d'être seul, parfois, c'est beaucoup plus simple!
Un pêcheur m'a pris en stop et m'a conduit dans sa petite échoppe de bord de mer, son petit magasin de poissons... Avec lui, j'ai écouté de la makina à fond pendant tout le trajet, avec des poches de poissons frais à mes pieds!
Un peu plus loin, un camion de chantier s'arrête: 2 vieux maçons m'amèneront jusqu'au prochain village, sans prêter une grande attention à ma présence! Nikel! la simplicité de l'instant... Les kilomètres s'enchaînent, et c'est tout! Et puis, en bonus, une petite route sinueuse magnifique, le soleil, et la mer! Du bonheur simple!
Je passe une nuit dans un petit motel de côte pour un prix dérisoire (hors saison, les hôtels sont vides). Plus j'approche d'Antalya, plus je vois d'hôtels et moins la côte est sauvage... La route côtière devient moche et ça pue le tourisme de masse à plein nez! Hors saison, c'est juste mort et glauque... La Baule turc quoi! 
Alors il est temps pour moi de remonter vers Istanbul...
Une belle adresse au cœur de la Turquie intérieure, près de Burdur m'a amené à faire une dernière semaine de volontariat, dans le projet de LISINIA: Une ferme WWOOF qui fait un peu de tout et de rien... En bref, le boss est un vétérinaire qui accueille et soigne les animaux sauvages accidentés du coin (cigognes, sangliers, rapaces, chouettes, hiboux, aigles, ...); il y a aussi une activité agricole avec un grand potager et des vergers (grosse culture de coins et de roses notamment...). Début décembre, nous étions quelques 10 volontaires sur le lieu: roumanie, allemagne, australie, USA, slovénie, italie, suède, ... De nombreuses nationalités représentées! L'organisation était... inexistente! Mais après quelques mises au point, nous avons organisé le quotidien et bosser sur le projet (cueillettes des coins, préparation des champs de roses; nourrir les bestioles; préparer à manger pour tous les volontaires avec... RIEN; ..., ...).

Après cette semaine de pose à Lisinia project, je repars vers Istanbul. J'y passerai 2 belles journées, au coeur du quartier de Taksim. Ce quartier dont on a tant entendu parlé par les révolutions récentes. Taksim square contre mister président Abdullah Gül, et sa volonté politique de retour en arrière... Le soit-disant islamiste modéré paraît souhaité un état islamique, sur le modèle de l'Iran... En tout cas, à Taksim, la politique turc pue! Et Taksim, ses bars, ses laconta (cantine populaire), ses galeries d'art, ses salles de concerts et ses caves ne paraissent pas d'accord avec ce nouveau tournant politique! Taksim revendique un islam libre moderne et modéré, avec un système politique laïque et démocratique.
Après 2 jours passés dans l'effervescence de cette ville dynamique, je m’envole vers Paris... Et oui, j'ai pris un petit vol retour, histoire de faire un retour surprise à ma belle :)

Voilà!
Retour
Terminé!
Voyage passé!
FRANCE, mon pays
J'y retourne.
J'ai aimé la route,
Surtout le partage de la route avec Solenn, mon soleil :)
Et je retrouve enfin ma famille et mes amis!

Putain, c'était bon ce voyage!
Et putain, c'est bon de rentrer à la maison!

Depuis le retour, je continue d'apprécier les instants, et je constate qu'ici, les fêtes sont très belles et colorées! Les repas sont succulents, et les ingrédients sains et délicieux; les gens sont motivés pour participer à un monde local meilleur; les maisons sont vivantes; les libertés sont acquises et défendues quotidiennement au moindre écart; les femmes et les hommes vivent ensemble et avancent ensemble au quotidien;

MAIS, J'ai aussi remarqué que la politique française est de moins en moins proche du peuple... En tout cas, bon nombre de citoyens français se dégagent de l'engagement politique, aussi minimes soit-il! Même le vote devient rare... Je suis le premier concerné... Les différents mondes s'éloignent les uns des autres et les ponts entre ces différents milieux se font rares et inaccessibles! On comprend à peu près le monde local dans lequel on évolue, mais on ne perçoit plus le monde politique qui nous gouverne... Voir, nous refusons ce système qui nous régule! Soit! Mais que faire quand il s'agit de voter, d'élire et de choisir des playmobiles que nous ne voulons pas? Je ne souhaite pas parler politique... Je me sens juste totalement largué par toute cette partie de la réalité en 2014! La dette mondiale, les finances qui gouvernent la politique, les chiffres astronomiques et totalement incompréhensibles, le monde de l'industrie qui cherche a produire toujours plus, à créer du besoin dans un monde qui tourne pas totalement rond; les guerres parsemés ci et là sur la planète; les quenelles de querelles politico-médiatiques; les peurs souvent créent par les médias et les politiques, rarement avérées; les tempêtes hivernales sévères; les océans qui se déchaînent; les JO de Sochi et ses milliards; la montée de la haine raciale ou toute autre forme de haine inexpliquée sauf par les peurs; ... Bref! C'est vraiment un putain de merdier sur terre! Ah oui, ça on est bien dans nos petits quotidiens! Mais bon... J'en sais rien! Content d'être rentré mais perplexe quand même!!!
 ...

Je ne sais pas quel vent tourne, mais j'ai vu des révoltés iraniens qui rêvent d'être libre de lire, d'écrire, de chanter, de parler, de s'habiller... Je sais aussi que l'on pend des poètes et des intellectuels... On lapide des femmes infidèles... Solenn aurait aussi beaucoup de choses à dire à propos des femmes, de celles qu'elle a croisées sur les routes de ce monde...

Tout ces constats, tout ces vécus: tout se mélange dans nos têtes, et nous avons parcouru des routes étranges où l'on sent le même vent tourner... Le kurdistan irakien où l'on roule en dodge et chevrolet; l'Iran où l'on célèbre la mort des US et de l'état d'Israël; le Cambodge avec ces ONG souvent louches; le Vietnam, ses champs de café géants pesticidés et ses infrastructures côtières hors normes; la Corée du sud et sa génération 5G où la Wifi est omniprésente et bourdonne dans tous les cerveaux samsungés; le Japon qui paraît désemparé face à la réalité Fukushimesque!; la Russie et sa vieille mafia soviétique qui continue de sévir dans toute l'Asie centrale; L'ouzbékistan et sa mer sèche; Le Tadjikistan et son pamir, perché loin de toute réalité et oublié de son gouvernement; l'Afghanistan dans une réalité pauvre et corrompue; la Turquie avec ses vieilles histoires ethniques et son président barjo; ..., ...


Par dessus toute cette soupe cérébrale, ce que je retiens, ce sont les instants! AKIOUDEBATONS! PROFITONS DE L'INSTANT! Ce qui reste d'un voyage, ce sont des images, des gens rencontrés, des paysages partagés; des discussions ébauchées; des routes parcourues; des sourires; des joies et des rires; Ce qui reste d'un voyage, ce sont des souvenirs... Ce sont des regards...

Ce qui reste d'un voyage, ce n'est rien et tout à la fois!

Ce qui reste d'un voyage, ce sont des souvenirs... des souvenirs.

Ce qui reste d'un voyage, c'est ce qu'on en fait ensuite.

"Pars vite et reviens tard!" Comme me l'a offert Solenn, en livre, avant un précédent long voyage... Je suis maintenant totalement d'accord avec ce titre, après réflexion :)

Souvenirs passés, réalités partagés, Voyage terminé!

Paulin :)

16/12/2013

KURDISTAN: Partie Irakienne.



DESOLE... PETIT BUG INTERNET... POUR UNE MEILLEURE COMPREHENSION, VEUILLEZ VOIR L'ARTICLE: "kurdistan: partie iranienne". AVANT CELUI-CI.
 
BIENTOT UN ARTICLE SUR LA PARTIE TURC DU KURDISTAN ET SUR LA FERME WWOOF OU JE SUIS ACTUELLEMENT, AU CENTRE DE LA TURQUIE, A BURDUR...




La partie iarkienne du Kurdistan est la plus riche et la plus autonome.

Depuis l'arrivee des americains en 2002 (contre sadam et les terroristes qui faisaient grand bruit suite au WTC du 11.09.01), cette region du nord de l irak est autonome. Ainsi, Monsieur Barzani dirige la region autonome du kurdistan, qui a sa propre armee, son propre parti: le Parti Democratique du Kurdistan (le PDK), et surtout son propre petrole...
Bon, ca n a pas ete de toute facilite de rendre cette region safe et autonome, mais, apres le sang et les conflits politique (parceque y a aussi le pkk qui fight contre le pdk, tout 2 partis kurdes...), et surtout grace aux nombreux chekpoints militaires du pdk, le Kurdistan irakien est relativement safe! Et les kurdes restent des kurdes, ils sont hyper sympas et accueillants!
Apres, est ce que le grand US country a joue dans la mise en place de cette fameuse region autonome? Inch'alla!
Ce qui est sur, c'est que la dedans, y a plein de petrole, detenu par les grandes pontes du PDK, et que ca magouille grave avec les US et l europe, of course!!!
Du coup, ce n est pas rare de se retrouver perdu dans un village decrit comme "village typique de la campagne kurde, avec son minaret et ses champs", et de voir des batiments officiels du PDK super grands, super classes, avec des grosses dodges et chevrolets devants... Puis, en discutant avec certains jeunes du village, je m apercois qu il est courant d avoir un emploi fictif avec 4000 dollars par mois quand tu as un oncle au pdk... Meme a 24 ans!
Contraste for ever, j ai aussi rencontre de nombreux soldats du pdk le long de ma route (j ai parcouru tout le kurdistan en stop), et la plupart sont tres pauvres... Et oui, ils faut bien des sous-fifes au pdk pour faire la secu sur les routes et dans les montagnes frontieres...
Bref, etrange pays, etrange region, peuple de vrais gens tres sympas, et de mafieuso plutot soupconneux...

A Erbil, la capitale economique du kurdistan (1 million d habitant, se situant pas tres loin de kirkuk), les multinationales s implantent, les expats sont de plus en plus nombreux, les ford, dodge, chevrolet courrent les rues, les t-shirts et autres casquettes a l efigie des US sont partout, et les buildings poussent comme des champignons!!!!
Mais le 'consulat' americain est encore tres timide, tres garde et ne se montre pas au grand jour... Pourtant, plus de 500 personnes y travaillent au quotidien! Un des employes m a dit que ce consulat allait rapidement devenir une ambassade officielle et assumee... En tout cas, la region autonome du kurdistan en Irak est une bergerie entouree de loups (iran, irak, syrie, turquie), et son emplacement en fait un point tres strategique pour nous, pays riches et pecheur de petrole...
Alors ma traversee du kurdistan irakien etait plutot etonnante et riche en rencontres!
J ai meme ete pris en stop par 2 soldats du PDK qui sortaient d une garde d une semaine dans les montagnes a la frontiere iranienne. L un d eux m a accueilli dans son village et inviter a rester pour le souper et la nuit... Sa famille kurde a ete tres sympa, et je me suis endormi protege par une vieille kalachnikov fake et usee range dans le placard familial!

Les campagnes kurdes sont magnifiques, et le temps etait tres clement. Je suis passe par Sulyamanieh, Erbil, Shaqlawa, Amedi puis les routes de montagnes pour rejoindre Duhok et Zakho, la ville frontiere avec la turquie. Ce periple en stop m a pris 14 jours.
Voici quelques photos...













 entre hommes, toujours...



 jeunes macons.






 Amedi, village de plateau, au coeur du kurdistan irakien.

 Tailleur de vetements traditionnels kurdes.





Petit clin d'oeil... Comment choisir un Hotel dans les petites villes irakiennes? Par le nom... Celui est dedicace a mon cher beau pere breton!!!!



































Le tres jeune patron de ce petit cafe m invite a rester pour la nuit...
Chicha, the, backgamon, the, chicha, the, backgamon, ..., ...



15/12/2013

KURDISTAN: partie iranienne.


Un petit retour en arriere s'impose...

Voila plus d un mois que je n ai pas donne de nouvelles...
Il est vrai que ma route touche a sa fin et que je ne quitte plus des yeux ma destination finale: ma tres chere FRANCE... Mais, je me dois de conter quelques histoires kurdes...
Pour les curieux, je conseille d'aller wikipedier KURDISTAN... Vous y trouverez une histoire lourde, celle d'un peuple tiraille et au centre de conflits geo-politiques complexes...
Le peuple kurde est aujourd'hui divise par des frontieres administratives. Ils sont presents en Syrie, en Turquie, en Irak, et en Iran.
Je suis rentre au kurdistan par l'Iran, et les villes de Sanandaj, marivan, paveh...
J'y ai rencontre un peuple tres accueillant, qui etait tres fier de montrer sa difference et son identite culturel!
Les kurdes s'habillent differement, parle leur propre langue (on decompte pas moins de 11 dialectes au sein du kurdistan... Le sorani est la langue la plus repandue...); ils aiment chanter, danser, et jouer!
J'ai vraiment beaucoup apprecie mon entree au Kurdistan...

Anecdote:
Arrivee affame a la ville frontiere de Marivan (Ouest Iran, pres de l'Irak), je demande l adresse d un bon kebab... Un jeune homme appelle son jeune frere, qui parle un peu anglais, et ce dernier, jeune etudiant de campagne, me fait visiter la ville et m'amene au meilleur kebab du coin... Une fois mon diner termine, il m'invite aussitot dans son village, soi-disant proche... J'accepte l invitation, bien sur, comme a mes habitudes... A la condition d etre de retour a Marivan quelques heures plus tard pour rejoindre un couchsurfer qui doit m'heberger pour ma derniere nuit en Iran... Tout est OK!
On doit prendre un mini-bus... Mais on doit attendre la sortie des cours pour remplir le fameux mercedes 608 de lyceens et de collegiens avant de demarrer dans des chemins de terre et de pierres... Apres un col et une heure de piste, nous voila dans une magnifique vallee ensoleille, ou on cultive le cereale et ou on eleve chevres et brebis...
Le pere de famille m explique que cette vallee fait frontiere avec l Irak, et qu il a du fuir pendant la guerre... Il a aussi du combattre aupres de l armee iranienne contre les irakiens... peut-etre combattait-il ses propres freres kurdes? Puisqu ici, la frontiere n est pas culturelle... Les kurdes sont des 2 cotes: irak et iran... Bref, ce n est qu il y a 17 ans que les familles ont pu regagner leur vallee natale et reconstruire leurs villages detruits.
Toute la famille m invite a rester mais je ne souhaite pas poser un lapin a mon couchsurfer de Marivan!!!
Apres de nombreux thes dans les maisons du village, apres de nombreux regards curieux (le pere de famille affirme n avoir jamais vu de touristes ici!), apres de jolies promenades ponctuees de demonstration de danses traditionnelles, le jeune etudiant me raccompagne a Marivan ou je retrouve mon dernier couchsurfer iranien...

Le lendemain, je passe la frontiere:
Un jeune iranien rencontre sur la route me tiendra compagnie pendant tout le passage de la frontiere, et il m accompagnera qussi a l'interrogatoire final... En effet, les gardes iraniens me font attendre et un interprete viendra me poser quelques questions sur les raisons de mon sejour en Iran, histoire d etre bien sur que je fasse partie de la famille des toutou et non des journalistes ou autre espion...
Les gardes irakiens me tamponnent le passeport et me montrent le tampon: '15 days'; 'republic of irak, kurdistan region'. Donc, pas de visa! Je peux rester 15 jours sans registration et me ballader dans le kurdistan irakien sans probleme...



Les photos qui suivent sont prises au Kurdistan Iranien

















20/11/2013

Kurdistan. En bref, au passge...



Au passage, juste un petit clin d'oeil pluvieux depuis Arbil, en Irak.


video



Depuis, j'ai trace la route, toujours un peu plus a l'ouest...
Apres avoir passe 15 jours dans le kurdistan Irakien, me voici de retour en Europe...
Je suis au kurdistan turc!
Plus exactement a Diyarbakır, a l'est de la Turquie...
Le soleil est de retour et les populations toujours aussi accueillantes!
Je publirai un article sur le Kurdistan un de ces 4!

Salut a vous!

Paulin :)



En tant que 'touriste', il est possible de voyager au kurdistan Irakien, mais pas dans la partie arabe de l'İrak. Pour cela, un visa specifique est necessaire. Le kurdistan est safe, grace aux nombreux chekpoints des militaires kurdes, qui veillent a tenir le Kurdistan securise.





Petit clin d'oeil aux charpentiers... Et oui WURTH est aussi en Irak! De la bonne visserie allemande...







Voici Erbil (ou Arbil), la ville principale du Kurdistan Irakien.







11/11/2013

IRAN. Que dire? Article 1/5.




Il est important de lire l'article au complet, malgre sa taille! Sinon, ca n'a aucun sens... Pour les flemmards, mieux vaut revenir plus tard pour une lecture posee et se contenter des photos repartis geographiquement dans les articles 2,3,4 et 5/5, suivants celui-ci!!! Merci de votre comprehension chers lecteurs zinzinois! Paulin :)

Je viens de passer un mois en Iran. Inoubliable grace aux rencontres... Surtout grace a la communaute de couchsurfers iraniens!
Par souci d'anonymat, je ne cite aucun prenom...


Le couchsurfing, ce reseau social internet qui permet de voyager de canape en canape, chez les habitants du coin! Et bien ca fait deja 6 ans que j'utilise ce site, mais c'est la premiere fois qu'il m'arrive un truc pareil! Quelques jours avant d'arrivee en Iran, j'ai fait l'habituelle "demande de canape"... C'est a dire que je suis alle sur le site "couchsurfing.org", me suis connecte a mon compte, et ai cherche un couchsurfer suceptible de m'accueillir a Teheran. Je n'ai fait qu'une demande (j'etais un peu presse a ce moment la...), mais j'ai aussi clique sur le petit lien "publier votre recherche de canape sur le reseau", autrement dit "rendre visible votre demande aux autres couchsurfers du coin"... Et la veille de mon arrivee a Teheran, j'avais 15 invitations spontanees dans tout l'Iran! Avant meme d'etre arrive, j'etais attendu! Et cela arrive a tous les couchsurfers voyageant en Iran!!! Ca donne le ton de l'acceuil iranien...
C'est donc chez mister french touch que je suis alle... Je l'ai choisi parcequ'il m'a invite pour pratiquer son francais, et qu'il etait nouveau sur le reseau. J'etais donc son premier couchsurfer.

Petite parenthese...
Depuis Bishkek, au Kirgizistan, je ne pouvais plus rejoindre l'Iran par la terre ferme...
- Parceque nous avions deja visite l'Ouzbekistan et que le gouvernement ouzbek ne permet pas aux touristes d'obtenir un 2eme visa touristique dans un court delai... Paranoia?! un peu, oui...
- Et aussi parceque la seule possibilite de rejoindre l'Iran par la terre est de passer par le Turkmenistan. Et son gouvernement ne delivre que des visas transit de 7 jours, ou des visas touristiques d'un mois hors de prix avec guide obligatoire tout le long du voyage!!! Bref, du delire...
Finallement, une semaine apres l'envol de Solenn, j'ai du m'envoler aussi, pour atterir a Teheran le 7 Octobre a 3h du matin...
Sachez qu'il est possible d'obtenir un visa de 15 jours a l'arrivee a l'aeroport. Pour cela, il suffit d'avoir un passeport, 60 euros, et un contact a teheran. Au debut, je n'ai donne qu'un nom d'hotel, mais ca n'a pas suffit. Il a fallut que je donne le numero de mister french touch, que je n'avais toujours pas rencontre, mais qui m'attendait ce jour. Et bien 3h du mat ou pas, les douaniers de l'aeroport ont appele mister french touch pour verifier que j'etais bien son invite!
Il est donc tres simple et rapide d'obtenir un visa a l'arrivee a l'aeroport, mais prevoyez un numero de telephone!!!

Apres la douane, me voila chez M. french touch! Ou plutot me voila dans l'appartement familial! Puisqu'il vit avec ses parents, sa soeur et son grand frere. Les jumeaux ont 26 ans, le grand frere en a 30.
C'est tres courant de rester longtemps chez papa maman en Iran... Pourquoi?! Parceque la situation politique et surtout economique (tres liees!) est tres mauvaise... Alors avec un salaire moyen de 250 dollars par mois, meme si la vie est moins chere qu'en europe, c'est hard core!!!! Chez les jeunes: Une comptable gangne 200 euros par mois, et un ingenieur informatique 300...
De plus, La colocotion n'est pas du tout une pratique courante, et la colocation mixte est strictement interdite! Alors, le cocon familial est souvent solide, solidaire, et tres important en Iran!!!



Ne sachant comment m'exprimer, je n'ai rien trouve de mieux que de proposer ces
Quelques tranches de vie pour expliquer un peu la situation:


- Un jeune couple (environ 30 ans) vit dans un appartement a Teheran. Il ne sont pas maries. La cohabitation entre un homme et une femme non maries est interdite: Ils risquent la prison, voir plus! Pourtant ils sont de plus en plus nombreux a "concubiner", surtout a Teheran, la capitale.

- L'homosexualite est associe au diable, c'est la condamnation a mort pour la personne "passive" et 100 coups de fouets pour la personne "active" ou vise versa, je ne sais plus, tellement c'est ridicule!... Les 2 homo (un gars, une fille) que j'ai rencontre en iran, a des moments differents, ont ete tres curieux des droits europeens sur ce theme... Evidemment, ils revent de sortir du pays! european dream!!

- Le sexe est un sujet tres taboo, mais tres courant entre hommes, surtout lorsqu'un iranien rencontre un etranger! "comment ca se passe la-bas? quelles sont les pratiques courantes? le mariage est il obligatoire? ..., ...." . Quand je leur apprend que j'ai une petite copine que je considere comme ma femme, mais que l'on est pas marier alors que nous sommes ensemble depuis presque 7 ans, ils font des grands yeux!!!! C'est ainsi que j'ai realise a quel point les restrictions gouvernementales rendaient les iraniens frustres!!! Le sexe hors mariage est, evidemment, de plus en plus courant, mais tres cache... Souvent les jeunes couples doivent se retrouver dans les jardins publics ou dans leur voiture pour se mettre au boulot!!! Et, a ecouter les plus jeunes, leur references sont les sites porno du net... Alors bonjour les degats pour leur faire comprendre que ce n'est pas vraiment comme ca que ca se passe dans la vraie vie, meme en europe ou aux etats-unis!!! Et puis, la fameuse sacre virginite necessaire de la femme avant le mariage amene beaucoup de derives... L'operation pour reconstituer un hymen est pratique courante, histoire d'etre "clean" le jour du mariage; et, pour les autres, la sodomie est la solution au probleme! Bref, le sexe, un sujet iranien courant entre touriste male et iranien frustre... C'est souvent rigolo, parfois hallucinant! Et, si les femmes se voilent et ne touchent jamais les hommes, alors, les hommes se touchent beaucoup, s'embrassent, se tiennent la main dans la rue, se font de nombreuses acolades tout au long de la journee, ..., ... Pas de mixite en Iran mais une grande proximite intersexe! C'est tres etonnant!

- Internet est MEGA controlle... Je n'ai jamais vu de connexions aussi lentes! Ca rame grave, meme a teheran! Et puis, pour avoir acces a toute la toile, les iraniens utilisent des VPN (des tunnels qui te permettent de te connecter avec une adresse de l'autre bout du monde!), meme dans les cyber-cafes! Blog, facebook, google map, et tant d'autre necessite des VPN.

- Sortir de l'Iran... un merdier sans nom! Tout d'abord, il faut faire son service militaire (obligatoire de 2 ans) pour obtenir son passeport. Sachez qu'un groupe de 17 jeunes militaires en service ont ete tues au Balouchistan (sud est Iran) il y a quelques mois, officiellement par des talibans... Et puis, le passeport iranien n'a pas trop la cote!!! Dur dur d'obtenir les visas, meme les simples visas touristiques!!! Bien sur, comme partout, si tu es riche, les problemes sont beaucoup moins importants... Mais un ami s'est vu refuse a 2 reprises sa demande de visa d'etude pour la france... Alors qu'il avait tous les pre-requis: 7000 euros sur son compte gentillement prete par la famille (somme exigee par l'ambassade de france); une place reservee dans une universite francaise, une place reservee dans un cite universitaire, ..., ...
Mais NON, refus de l'ambassade! les frais de dossier s'elevant a 150 euros, juste pour la demande de visa... C'est donc 300 euros de perdus (un gros mois de salaire pour la classe moyenne iranienne), pour avoir comme reponse: "selon le decret ninaninanana, on ne peut vous expliquer les causes du refus de votre demande de visa..." . Ca motive dis donc!

- Un autre ami, lui, a passe un master en france, et est revenu exercer en Iran. Il a eu de la chance, et surtout, il vient d'un milieu beaucoup plus aise! Cette experience, hors Iran, est une chance... Il est revenu avec un regard differend et une ouverture d'esprit basee sur l'experience de la vie a l'etranger. Ca se ressent chez lui. Nous avons passe de tres bons moments ensemble et son regard sur la situation est tres interessante.

- De nombreux iraniens quittent le pays illegalement, la seule reelle possibilite d'echapper aux griffes du gouvernement... Les plus riches depensent jusqu'a 20000 dollars pour avoir un faux visa temporaire et pouvoir s'envoler depuis Istanbul vers la suede ou la finlande (exemple rencontre), ou ils tentent le droit d'asile, quitte a mentir grossierement sur leur histoire devant les bureaux de l'ONU ou les cameras; 
- d'autres prennent un sac et trace la route! Pas aussi sereinement que moi.... Si vous voyez ce que je veux dire.... La route par la Turquie, l'europe, la france, Calais, et l'Angleterre! Un type revenu au bercail, a opte, il y a 10 ans, pour cette option... Il a reussi a arriver en Angleterre en se faufilant dans la remorque d'un camion a Calais, en partance pour Londres... Il y a passe 6 ans, a travaille, a reussi a obtenir la nationalite anglaise et est rentre chez lui avec son passeport anglais, et une maitrise parfaite de la langue!
Un autre, rencontre sur les routes kurdes, est sorti de l'Iran par la montagne kurde. Il est pilote de Cobra (le fameux helicopter) pour l'armee iranienne; il a participe a certaines operations contre les talibans du Balouchistan, et tente desormais d'emigrer aux Etats-Unis ou il souhaite continuer de voler en helico... Et puis, il y a encore beaucoup d'exemples a donner de tentatives d'exil!

- Les executions publiques (par pendaison et par lapidation, la specialite feminine!) existent en Iran... plus de 150 depuis le mois de juin dernier, date de l'election du nouveau president, soi-disant plus "ouvert" que le precedent... En parlant avec certains iraniens, ce n'est ni plus ni moins que le nouveau toutou de l'Ayatollah, seul vrai detenteur du pouvoir depuis la revolution de 1978 (actuellement, c'est le 2eme ayatollah qui est a la tete du pays). Si une femme trompe son mari, c'est la lapidation publique qu'elle risque. Et l'amant, la prison, ou quelque chose comme ca!

- Le port du voile est obligatoire (il existe une police des moeurs qui controlle la population dans les rues); la musique occidentale est interdite; l'art est controle et regule; l'alcool est interdit; le metro est NON mixte, comme les mosquees, les ecoles, et tant d'autre lieux; les medias, je n'en parle meme pas!, ..., ....
MAIS il y a 2 vies en Iran: celle dans la rue, la vie publique, ou les restrictions sont respectees quasiment a la lettre; et il y a la vraie vie, chez soi, en prive. Dans les familles traditionnelles, la barriere entre les 2 vies et fine et la difference moindre, mais dans les nombreuses familles modernes, ouvertes d'esprit et souvent anti-gouvernement, la barriere peut etre solide et la difference enorme! Dans ces maisons, on surfe librement sur internet, on boit parfois de l'alcool, on fait la fete, on ecoute du rock, on telecharge ses artistes iraniens exiles, on a le sattelite pour voir les chaines etrangeres, on enleve le voile, et on se permet de parler beaucoup plus librement!
Et puis, on pourrait dire qu'il est quasiment impossible de respecter toutes ces restrictions... C'est un peu comme le piratage sur internet: En france, tout le monde le fait, mais seulement certains se font prendre et paye l'amende! En Iran, a une toute autre echelle, c'est un peu ca... Il est interdit de vivre en concubinage, pourtant de plus en plus de jeunes couples, dans les grandes villes, prennent le risque, presque au peril de leur vie... Et dans la masse des iraniens, certains sont pendus ou lapider... Voila une maniere de voir les choses...

- Un jeune iranien m'avoue que la condition de la femme est plus dure que celle de l'homme en Iran, mais il me dit : "Dans la rue, la femme porte le voile sur sa tete, je porte le voile sur mon ame!". Puis il ajoute: "Si les femmes sont mal, nous le sommes par consequence!". Il me dit aussi que en Iran, on est 2: le vrai, a la maison, en prive, et l'etre construit, que l'on doit etre dans la rue, et que souvent on deteste!

- Debut octobre, une loi a ete votee : "Un pere peut marier sa fille adoptive de plus de 13ans". (voir lien internet en bas de l'article).

- Tres nombreux sont les artistes, poetes, musiciens, qui vivent a l'etranger... Pour fuire leur gouvernement et continuer leur art (de vivre) dans des pays libres, notamment en europe ou aux etats-unis. Malge cet exil, un d'eux, Fereydoun Farrokhzad (voir article internet en bas depage), a ete tue chez lui, en Allemagne, en 1992, par des agents iraniens... Ce n'est probablement pas le seul exemple...

- Election presidentielle 2009 (voir lien internet en bas de l'article). Au cours de nombreuses discussions, j'ai rapidement compris que 80 pourcent de la population est contre le gouvernement iranien... Et lors de ces elections, le peuple etait persuade de la victoire de Moussavi, un politicien pro democrate, qui aurait pu amene du changement... Mais, surprise, apres de longues heures d'attente toute la nuit durant, tot le matin, le resultat officiel donne Ahmadinejad vainceur! Tout le monde est derriere la tele, et un grand coup de tonnerre frappe toutes les maisons de sursprise! Comment est-ce possible???? Le meme jour, un grand mouvement populaire de protestation dans les rues de tous le pays... Chose RARISSIME! Ce n'etait pas arrive depuis la revolution de 1978... Sorte de tentative revolutionnaire qui montre tres clairement le mecontentement de la masse populaire (plusieurs millions de personnes, hommes, femmes, et enfants, descendent dans la rue crier leur colere). En echange, le gouvernement repond par des tirs, et des morts... Surement tres nombreux, mais aucun chiffre officiel! Neda, est la figure emblematique de cette mauvaise periode de revolte. Elle etait une simple manifestante, dans une rue de Teheran, et son gouvernement la tuer. Un autre manifestant a filme la scene avec son telephone portable, et les medias internationnaux ont fait le reste... Fouillez sur internet, vous trouverez un documentaire tres pertinent a propos de cela et de la situation plus globale en Iran... C'est un journaliste iranien, vivant a Londres, qui est revenu au pays avec une petite camera touristique (pour plus de discretion), pour pouvoir realiser un documentaire de plus d'une heure sur le sujet. A voir, je pense.
Depuis 2009, Moussavi (celui qui devait remporte les elections de 2009 democratiquement) est assigne a residence par le gouvernement... Autrement dit, il est en prison chez lui!

- La revolution de 1978 a ete orchestre par un beau parleur, qui promettait monts et merveilles, et qui souhaitait la fin du Shah d'Iran... C'etait le 1er Ayatollah... Depuis, aucune promesse n'a ete tenue, sauf celle d'avoir ejecte le dernier Shah, pourtant tres moderne pour l'epoque: le voile n'etait pas obligatoire, l'iran etait un pays touristique et ouvert a ce moment la!!! Mais desormais, l'isolement du pays est total! Suite a la revolution, le 1er Ayatollah s'est debarrasse de tous les revolutionnaires qui l'entouraient, de tous les intellectuels, les artistes, les universitaires, ... Chaque famille se souvient de cette periode funeste ou ne pouvait compter les morts...
Dans les medias internationnaux, on parle d'Un semblant de mieux recent (depuis les dernieres elections)?! Peut-etre... Mais j'ai du mal a y croire apres avoir vecu la journee du 3 novembre 2013... J'explique brievement... Depuis mon arrivee a Teheran, je souhaite passer dans la rue de l'ancienne ambassade des Etats-Unis. (Cette ambassade a ete "kick off" par les iraniens quelques temps apres le revolution de 1978... Depuis, il ne reste que le mur de facade, en commemoration!). Mais, le programme est charge et le temps passe vite! Alors ce n'est que le dernier jour de mon passage a teheran, avant de prendre le bus pour le Kurdistan, que je me dirige vers cette rue du centre-ville, accompagne de mon hote teheranais, mister french touch!
Nous avons bien choisi notre journee de visite!!! Cette journee est unique! Chaque annee, l'Iran fete l'anniversaire de la fin de l'ambassade des etats-unis... Le gouvernement organise un enorme defile dans le quartier pour feter cela : "down with US" ; "down with Israel" (autrement dit mort aux US et a l'israel!)... peut-on lire sur les pancartes des hommes, femmes et enfants qui s'aglutinent dans la rue... 
Les bus de ville sont aussi placardes d'affiche souhaitant la mort aux etats-unis! C'est la fete contre les etats-unis, l'etat d'israel, et la phrase mytique du 1er Ayatollah est de sortie: "pas un seul instant nous nous entendrons avec le gouvernement americain!".
Meme si, avec mes idees anti-capitalistes, je ne suis ni pro-americain, ni pro-sioniste, je n'irais pas crier dans les rues de Paris: "mort aux etats-unis!"... Je reste quand meme respectueux des peuples en general.... Les gouvernements, c'est autre chose...
Mister french touch me dit de ne pas retenir ce jour, que ces gens sont betes et que nombreux sont ceux qui sont venus ici de force! Et oui, en effet, de nombreux collegiens et lyceens font ce qu'on leur demande!. Les jeunes iraniens et iraniennes chantent en rigolant "down with US, down with israel!"... Les affiches sont bilingues (anglais-farsi) et les cameras sont partout! C'est clairement orchestre... Mais ca sonne tellement vrai que ca fait froid dans le dos!!! Nous ne pouvons pas visiter la rue, trop de monde! MAIS malgre tout, RIEN a voir avec le nombre de manifestants qui etaient dans les rues en 2009, me confirme Mister french touch... C'est clair, je suis d'accord!

Ca me rappelle 2002, quand j'etais dans les rues de Tours contre notre cher LePen national au 2eme tour... (parenthese... 2017?...), et qu'on faisait la fete en meme temps que l'on brandissait nos pancartes "comptabilisez les votes blancs!"; "F comme fasciste, N comme nazi...". Vous vous rappellez?!...
Bref, cette manifestation mediatique n'envisage rien de constructif quant aux relations internationales futures!!!

- Puis, un peu plus loin dans le centre-ville, un immense immeuble comporte une facade peinte a l'effigie des etats-unis... Voyez la photo dans l'article 5/5. "Iran. Teheran"... Je n'aimerais pas y vivre!

- Un petit mais non negligeable pourcentage de la population iranienne (entre 10 et 20 pourcent) supporte le gouvernement en place. La plupart sont places a des postes publics strategiques, et la corruption pistonade est de mise!  Beaucoup de personnes touchent de l'argent juste parcequ'ils supportent leur gouvernement...
- Bref, la situation reste compiquee pour les iraniens... 

Pour conclure, j'ai envie de dire que l'Iran, c'est un potentiel enorme, tant sur le plan historique, artistique, touristique, que sur le plan individuel (les iraniens ont des idees plein la tete!). Potentiel bloque par la chappe de beton qu'impose le gouvernement a son peuple...
L'iran est isole du monde a cause des relations politiques (plan nucleaire notamment) tendues, ainsi  l'inflation est enorme et grandissante! 1 dollar vallait 10000 rial l'annee derniere. Aujourd'hui, 1 dollar vaut plus de 30000 rial!

En tant que Touriste?! C'est genial, et mega safe! Tous les iraniens sont contents de voir une face differente, meme les manifestants du quartier de l'ambassade (on marche sur la tete!!!), le reseau de transport public est tres important, bon marche et frequent; les villes sont magnifiques; les campagnes splendides; c'est assez clean en general; la nourriture est bien meilleure qu'en ouzbekistan!!! Le climat est tres agreable et tout et tout...

Si j'etais venu en Iran en voyage organise, en bus, j'aurais dit: "waou! c'est super beau, les gens sont super sympas, c'est pas cher, et quelle histoire, la perse antique, vraiment!!! Par contre, toutes ses femmes voilees, de vrais fantomes ambulants!!!"...

Je ressens aussi cet aspect "easy" du tourisme en Iran.
Mais, grace a mes nouveaux amis iraniens, parceque c'est ce qu'ils sont maintenant a mes yeux, je ressens aussi ce petit plus qui fait toute la difference, ce PLUS des rencontres, des vrais gens, avec qui j'ai enormement echange... Merci a tout ceux que j'ai croise sur ma route, au hasard des rencontre, par le couchsurfing, dans les bazaars, les bus, les villages, le desert, etc, etc, ....

Les Iraniens sont d'une gentillesse incroyable, ils sont honnetes, et inspirent une confiance totale! On se sent en securite partout, de jour comme de nuit, que ce soit dans les campagnes ou dans les villes. Et puis il y a le fameux "Tharof" national!!! Difficile a expliquer, mais en gros, ce sont des invitations et des propositions partout et tout le temps! Du genre: dans un taxi, a la fin de la course: "c'est combien!" reponse: "Ho, bienvenue, non, non, tu peux prendre ma voiture, elle est a toi, c'est ta voiture!". Mais en fait, il faut le savoir, c'est Tharof! Autrement dit, on ne peut pas accepter tous les Tharof! C'est culturel, l'art du Tharof! Si tu prends un raisin sur une grappe, tu dois d'abord en proposer a tout ceux qui t'entourent, ca, c'est Tharof aussi!!! C'est plutot tres sympa, un vrai sport national!! Ainsi, il est frequent d'etre invite pour le the a droite a gauche, dans les bazars ou chez les gens.


Evidemment, tout mon discours est anti-journalistique puisque tres subjectif! C'est bien de mon experience, de mes yeux, et du NON-recul que j'ai dont je parle... Mais je pense aussi que cela fait sens... C'est comme ca que ca a ete pour moi... Des rencontres, et des realites, pour un pays complexe... Je souhaite y revenir visiter mes amis!



De maniere un peu plus concrete...

Geographiquement et chronologiquement parlant:

- j'ai passe une semaine a Teheran, dans la famille de mister french touch: experience inoubliable par la rencontre...

- puis quelques jours a Kashan et dans les alentours ou j'ai aussi fait du couchsurfing: endroit tres sympa, rencontre improbable de 2 camping-cars francais: 2 couples de 50naires voyagent a travers l'eurasie, ils sont de passage par l'Iran... On discute: "tu fais quoi, vas ou, viens d'ou, ton itineraire, ..., ..." et rapidement, on s'apercoit que Robert, un des campingcaristes, etait un eleve de Louis, mon cher grand-pere, a la Garnache, wen Vendee!!! Anecdotique mais plutot delirant tout de meme!!! Bref, ensuite j'ai pousse la route vers le sud et

- Isfahan. J'ai aussi passe une semaine formidable chez un couchsurfer genial qui parle le francais! C'est avec lui que j'ai fete mes 30 piges, avec chicha, et vin rouge maison... (underground for ever!!!). Mon ami isfahanais m'a fait visiter les campagnes du Zagros, vers Semirom et les alentours... Tres authentiques! Le vrai Iran des campagnes... C'est aussi a Isfahan que j'ai pu faire mon extension de visa: 15 jours de plus pour 10 dollars, en 3h de temps... Facile et plutot sympa! Ca me fait un visa d'un mois pour environ 80 dollars.

- Puis j'ai fait du stop vers le desert... Les routiers, comme souvent, sont tres sympas et aidants! Je me suis fait une petite session "toutou", comme je les appelle... C'est a dire guesthouse integrale (dodo, ptit dej, dej, diner, ...) dans le magnifique village du desert: "Garmeh" (litteralement "Chaud", en farsi)... M. Mazyar est connu dans tout le pays! C'est mister desert! Il est du coin et tient cette guesthouse traditionnelle en terre...
J'ai appris que regulierement, les week-ends, quelquepart dans le desert, se deroule une sorte de free party! A l'iranienne, bien sur... Des bus organises mais tout a fait underground viennent de teheran (plus de 8h de route), pour faire un peu la fete avec une petite sono et ... de l'alcool! Azadi du desert... Azadi, ca veut dire liberte! Donc, les teheranais viennent se planquer dans l'immensite du desert pour echapper quelques instants a big brother et boire quelques verres en dansant!!! Tres etonnant! et aussi tres risque...
Chez Maziar, j'ai aussi rencontre un couple franco-iranien fort sympathique qui m'a accepte dans leur voiture pour une viree dans les sites touristiques du desert (les dunes; le lac sale; ...). Leur fille, petite blondinette de 4 ans parle le farsi et le francais couramment, elle va faire craquer plus d'un iranien a teheran! Depuis le desert, j'ai encore pousse un peu plus au sud vers

- Yazd, la cite du desert... L'atmosphere y est tres traditionnelle et le centre historique tres touristique! De nombreux groupe de touristes europeens viennent visiter cette jolie cite ancienne... J'ai fait la rencontre de 4 voyageurs francais de passage tres sympas, et d'un couchsurfer iranien qui nous a amene dans un bon petit resto du coin... Ambiance frenchie deconnade a chambrer les uns et les autres... C'etait plutot sympathique comme moment!

- Depuis Yazd, je suis remonte vers le nord rejoindre Mister french touch et sa famille avant de quitter le pays (mon visa, c'est un mois, pas plus!). Sur la route, j'apprends la triste et brutale mort d'un proche de la famille (le mari de la tante de mister french touch)... Mister french touch m'invite a la ceremonie du vendredi, qui a lieu sur les bords de la mer caspienne, tout au nord de l'Iran, pres de Babolsar. J'y vais et vit un enterrement perse... Triste et impressionnant! Plus de 300 personnes pour un homme hors du commun: paysan et communiste, joyeux luron des montagnes, il appreciait de chanter des chants revolutionnaires (interdits en Iran) en accompagnant ses nombreux amis a la montagne... Les chants, meme interdits, passent en bande sonore lors de la ceremonie... comme on dit en farsi : "thass liat migam." (toutes mes condoleances...).

- Et puis, un bref retour vers teheran (avec la fameuse journee contre les US), avant de prendre la route vers l'ouest, et la jolie region montagneuse du kurdistan.

- Je suis passe a sanandaj, ville kurde ou l'on parle le sorani et ou l'on s'habille de maniere traditionnelle. J'y rencontre le seul touriste du coin, un hong-kongais, qui me conseille un itineraire avant de sortir du pays.

- Je passe donc par Pawa, et je m'engage au fond d'une vallee kurde a la frontiere avec l'Irak, pour atteindre Owraman, village perchee et penchee, a flanc de montagne. Les kurdes sont tres accueillants! Je rencontre un francais sur la route et nous nous faisons invite par des professeurs, chez qui on apprendra a jouer aux cartes, partagerons un diner, et finirons par rester pour la nuit! Le village est magnifique...
- Je poursuis encore jusqu'a Marivan, au coeur du Kurdistan iranien, et je suis heberge en couchsurfing. Mais, a mon arrivee a Marivan, je demande l'adresse d'un bon Kebab dans le coin, et un jeune etudiant de 19 ans m'accompagne... Puis il m'invite dans son village pour prendre le the... Une rencontre, une invitation, en moins de 15 minutes! Welcome in Kurdistan!!! Je le suis dans son village perche a une heure de piste de Marivan en vieux minibus mercedes, et je rencontre toute sa famille... Je suis le premier touriste a passer par la! Ca devient rare, alors ca me fait plaisir ;) 
Cette vallee d'Askol, fait frontiere avec l'Irak... Pendant la guerre Iran-Irak, tous les villages de la vallee ont ete aneanti! La famille a du s'exiler, et ce n'est qu'en 2000 qu'ils ont pu revenir dans leur vallee natale et reconstruire leur maison... Toute la famille m'invite a rester pour la nuit, mais je me debat pour leur expliquer que je suis attendu par un ami a Marivan (couchsurfer)... Le jeune etudiant me raccompagne jusqu'a Marivan... Avec, en haut de la montagne, une petite pause demonstrative de danse kurde! La classe....
- et voila pour l'Iran!

Merci d'avoir pris le temps de lire... En esperant avoir eclairci quelques esprits...
Sinceres salutations,
l'ami Paulin :) Depuis le Kurdistan...






En 2008, Adrien, mon compagnon de voyage de l'epoque et ami de toujours, est aussi passe par l'Iran. Voila une partie de l'article qu'il avait ecrit sur ce meme blog (2008, septembre):

"entre deux sessions attente/course (pour mon visa pakistanais), y a les palais et le bazar, les parcs et les musees (Histoire Histoire Histoire, c est bon!), et surtout les iraniens qui restent la plus grande richesse du pays, sissi meme avant le petrole oui, et qui me distillent l Histoire comtemporaine au au fil des rencontres...
bon donc voilou, apres deux mois en turquie, le tracage avec lou frero durant un mois, l abandon du camion a la frontiere et la route en stop qui rassasie bien plus les envies, le ramadan qui creuse, et les barbes qui poussent me voila en iran, accueilli par une famille bien chouette ... la folie decalle de l envie de croquer dans un gateaux de liberte defendu par un gouvernement liberticide... ouais il fit pas bon avoir envie d espaces et le marges de manoeuvres ici... khomeini et ces collegues veillent allha bien seance... tenue correcte exigee, mais personne n est invite au bal. j ai eu droit moi aussi a la police des mœurs qui voulaient me rallonger mon pantalon retrousse sur une journee de canicule. je leur ai fait le regard du pas content qui decroche pas un mot mais le jeu est facile qd on a un passeport europeen... sans quoi c est le fouet a coup sur! oui, y a de chouettes petites trouvailles politico religieuse de par ici a coup d emputations bien choisies ou si trop recalcitrant de pendaison publique... y en aurait malheureusement tellement a dire sur les "annecdotes" du quotidien. ici pas d alcool, pas de musique moderne en concert, pas d asso citoyennes, pas de lieu de rendez vous alternatif pour envisager les choses autrement (ou en prison sinon), le paysage social est ultra norme, surveille. les amoureux sont tenus a la plus grande prudence et ne se voient en intimes que tres rarement. hier vendredi, jour ferie, khomeini tenait son discours public hebdomadaire, avec bus gratuits pour s y rendre et jus de fruits offerts pour les supporteurs... les discidents actifs n existent qu en exil et les figures politiques sont choisies triees, pedigree controle...
et dans tout ca les gens se creent leurs petits espaces de liberte, leurs fetes clandestines, telechargent films et musiq interdits, eguisent leur esprit critique, et jouent de l humour pour rendre la situation vivable...
bref desole pour le tableau peu rejouissant en ces temps de rentree qui doit faire surgir les ice berg legislatifs lances a l eau par le gouvernement francais durant l ete, mais sedentarise dans le fuseau horaire des ambassades depuis une semaine j avais besoin que ca sorte peut etre... vivement que j ai ce p..biip! de visa que je files dans les alentours!
la conclusion? ben y en a pas vraiment sinon que protegeons nos libertes, gardons les yeux ouverts et rendons nous compte que c est la le bien le plus precieux de l humanite.
allez je trinquerais a la chutte prochaine de tous ces fadas... des que je serai en inde, puisque le pakistan est egalement une republique islamique (la foie serait elle bonne pour le foie?)
bon vent a tous! et ouvrez une fenetre depuis chez vous pour me faire parvenir une petite brise d automne...
Adrien, septembre 2008."







Quelques liens utiles, a lire sans moderation!


http://fr.wikipedia.org/wiki/Droits_de_l%27homme_en_Iran

http://en.wikipedia.org/wiki/Mohammad_Mokhtari_%28writer%29

http://en.wikipedia.org/wiki/Fereydoun_Farrokhzad

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ex%C3%A9cution_des_prisonniers_politiques_iraniens_de_1988

http://fr.wikipedia.org/wiki/Sattar_Beheshti

-viol des prisonniers en iran
-Neda, teheran, 2009
-holy crime iran

http://www.express.be/joker/fr/world/le-parlement-iranien-approuve-une-loi-qui-permet-aux-hommes-de-se-marier-avec-leur-fille-adoptive-des-quelle-a-atteint-lage-de-13-ans/196606.htm

http://www.policymic.com/articles/70733/iran-s-500-execution-spree-shatters-the-myth-of-hassan-rouhani-s-reform

http://fr.wikipedia.org/wiki/Droits_de_l%27homme_en_Iran








PROCHAIN ARTICLE SUR LE KURDISTAN...
Avant gout en video...


video
video